MM. Jevtic et Stankovic, Chevaliers des Arts et lettres [sr]

Mme Christine Moro a remis les insignes de Chevaliers des arts et des lettres à MM. Boban Jevtic et Igor Stankovic à la Résidence de l’Ambassade le 23 novembre 2016. Cette cérémonie visait à récompenser l’engagement de MM. Jevtic et Stankovic en faveur de la coopération culturelle franco-serbe dans le domaine du cinéma.

Boban Jevtic œuvre avec l’Institut Français de Serbie pour le renouvellement de notre coopération dans l’audiovisuel. Il a été un partenaire majeur dans le développement de la Caravane du Cinéma français qui, depuis des années, permet au public d’une quarantaine de villes serbes de voir des films représentatifs de la création française.

JPEG

M. Stankovic est un partenaire actif de notre coopération cinématographique. Sa société MegaCom films permet au cinéma indépendant français et européen d’exister en Serbie. Avec le Festival du film d’auteur, M. Stankovic offre un cadre idéal pour renouveler les relations entre professionnels français et serbes tout en donnant au public la possibilité de voir la création cinématographique la plus exigeante et représentative du cinéma européen.

JPEG

MM. Jevtic et Stankovic ont été chaleureusement applaudis par de nombreux représentants du cinéma lors de cette cérémonie.

JPEG

* * *

Extrait du discours de M. Jevtic :

La France a non seulement inventé le cinéma mais elle a compris très tôt ses enjeux politiques autant qu’artistiques, d’abord au niveau national mais aussi européen et mondial. J’y vois un exemple pour nous, car il allie une fière volonté d’affirmer une identité forte avec une grande liberté artistique et un dialogue permanent avec les autres cultures, au-delà même de la précieuse francophonie. La France a su aussi trouver les voies institutionnelles internes pour défendre et développer ses industries audiovisuelles, tout en maintenant une grande exigence artistique. Elle a su s’ouvrir aussi aux autres pour devenir un pôle mondial. Elle a compris que son influence passe par sa capacité à travailler avec d’autres qu’elle a accueillis : Costa Gavras, Schloendorff, Kusturica et tant d’autres.

Extrait du discours de M. Stankovic :

La Serbie est un « petit pays entre les mondes » comme l’a qualifiée, de manière appropriée, un de nos écrivains. Un pays qui essaye avec une grande rapidité et des efforts miraculeux dans tous les domaines, y compris dans le domaine de la culture, de compenser les choses dont elle a été privées en raison de son passé turbulent. C’est grâce à vous, nos amis français, que la culture a été reconnue, et je vous en remercie. Ma satisfaction professionnelle réside dans la possibilité de présenter des films de haute qualité, peu diffusés et ne donnant souvent pas lieu à de gros profits commerciaux. Je continuerai à m’investir pour que la partie du public qui aime les festivals et le cinéma en Serbie (à laquelle je suis très attaché), celle qui s’attend toujours à quelque chose de plus, ne soit pas privée de voir les films les plus récemment produits par de célèbres réalisateurs, mais aussi ceux de réalisateurs dont la célébrité reste à venir.

Veuillez trouver ci-joint le discours de Mme l’Ambassadeur :

PDF - 148.4 ko

Photos : Sava Radovanovic/Tanjug

Dernière modification : 06/12/2016

Haut de page