L’édifice de l’Ambassade de France à Belgrade

Construite en 1932, sur des plans de l’architecte français Roger-Henri Expert, Architecte en chef du Gouvernement, l’Ambassade de France est située au cœur même du vieux Belgrade. Cette vaste réalisation est l’expression typique de l’architecture moderniste française de l’entre-deux guerres, nourrie de classicisme : justesse des proportions, élégance et richesse des détails, simplicité des lignes.

L’œuvre est le fruit d’une collaboration franco-yougoslave : Expert a été secondé par Najman, architecte yougoslave ayant étudié en France ; on doit les sculptures extérieures à un français, Carlo Sarrabezolles et à un Yougoslave, Pierre Palavitchini. Le classicisme monumental est tempéré par la finesse de la décoration, extérieure comme intérieure, qui rapproche le bâtiment du modèle des grands hôtels parisiens si prisés.

Le plan général a été déterminé par la vue admirable sur la forteresse de Kalemegdan et sur le double cours du Danube et de la Save. Le bâtiment permet deux entrées séparées, l’une pour la résidence, rue Gracanicka et l’autre pour la Chancellerie, ouverte au public, rue Pariska. La façade principale comprend cinq niveaux : les deux premiers réservée à la chancellerie, et les trois autres aux salons de réception et à la résidence.

Les reliefs sur la façade principale sont l’œuvre du sculpteur Carlo Sarrabezolles. Sorte de synthèse de l’histoire française, ils représentent Vercingétorix, Jeanne d’Arc, Louis XIV et la Révolution. La demi-rotonde centrale, face à l’entrée occidentale du Parc Kalemegdan, est surmontée de trois statues de bronze -la Liberté, l’Egalité et la Fraternité – du même artiste.

Un large escalier d’honneur en marbre blanc conduit au hall de réception. Des médaillons surmontent les quatre portes vitrées du hall de réception : les quatre fleuves de France y sont représentés. Les grandes baies vitrées donnent accès à un petit jardin à la française, mitoyen d’une école serbe et de la cathédrale orthodoxe de style baroque (milieu du XIXe siècle). Naturellement, ces jardins sont ornés d’une série de bassins qui les rafraîchissent et dont l’architecte avait réalisé les effets d’eau.

Le grand salon en rotonde, appelé salle des colonnes, est tout en marbre blanc de Ventchatzt. Il est orné de grands bas-reliefs évoquant les vertus et les richesses de la France, sa culture, ses colonies, ainsi que des allégories de la Paix. Toutes les menuiseries, ainsi que les parquets, sont en chêne du pays.

La grande salle à manger, dont la décoration tient également à Expert, présente une large tapisserie des Gobelins (datant des années 1950), placée au dessus de la console de marbre. De récentes restaurations ont permis de replacer le mobilier d’origine (1930-1935) dans les salons et dans la salle à manger (tables, fauteuils, appliques, lustres …).

Les salles de réception donnent sur une vaste terrasse qui domine le parc Kalemegdan et d’où l’on découvre une vue panoramique sur le nouveau Belgrade (Novi Beograd) et sur le double cours du Danube et de la Sava.

Dernière modification : 30/07/2009

Haut de page